La pompe à chaleur est un appareil important pour réaliser d’importantes économies d’énergie et par conséquent de baisser la facture énergétique. Mais beaucoup de personnes sont encore réticentes à faire installer une pompe à chaleur dans leur propriété à cause de son prix qui représente un investissement important. Toutefois, une pompe à chaleur est très vite rentabilisée et sa durée de vie moyenne peut aller jusqu’à 20 ans avec un entretien régulier. En effet, le prix d’une pompe à chaleur varie de 10 000 à 20 000 euros (pose comprise) selon le modèle choisi. Une PAC aérothermique est la moins chère à l’installation par rapport à une PAC géothermique par exemple. Cependant, plusieurs facteurs peuvent influer sur le prix de la pompe à chaleur.

Prix pompe à chaleurL’importance du long terme pour comprendre le prix d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur constitue un investissement important avec une excellente rentabilité sur le long terme. En effet, le prix d’une pompe à chaleur ne pose pas de problème sachant qu’on peut faire une importante économie sur ses factures d’énergie pendant plusieurs années. La durée nécessaire pour rentabiliser une pompe à chaleur est de 5 ans alors que sa durée de vie moyenne est de 15 à 20 ans. Ainsi, le propriétaire peut profiter de son installation et des avantages sur la consommation d’énergie au moins pendant 10 ans. Mais il faut croire que la durée de vie d’une PAC dépend de son entretien. Le contrôle et l’entretien régulier d’une pompe à chaleur permettent de conserver le bon fonctionnement de l’appareil. Toutes les pompes à chaleur ne nécessitent pas le même entretien, c’est la raison pour laquelle l’intervention d’un professionnel est recommandée. Ces professionnels qualifiés et agréés sont en mesure d’apporter leur expertise pour entretenir la PAC conformément aux recommandations des fabricants et selon le type d’utilisation. Une PAC disposant de moins de 2 kg de fluide caloporteur n’a pas besoin d’un entretien régulier. Avec plus de 2 kg de fluide caloporteur, l’entretien annuel est obligatoire. Le coût de l’entretien d’une pompe à chaleur se situe entre 100 et 300 €.

Les éléments de variation du prix

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction de plusieurs facteurs, à commencer par le type de pompe à chaleur et la source d’énergie utilisée.Fonctionnement d'une PAC

  • Le prix d’achat

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction du modèle. Pour une pompe à chaleur aérothermique, on distingue deux types de pompe, PAC air-air et PAC air-eau. Le prix d’une pompe à chaleur air-eau varie de 5 000 à 9 000 € pour un modèle à basse température, et de 10 000 à 15 000 € pour un modèle à haute température. La chaleur fournie par l’air est utilisée pour chauffer un circuit d’eau. La pompe à chaleur air-air coûte entre 6 000 et 10 000 €. Pour une pompe à chaleur hydrothermique, aussi appelée pompe à chaleur eau-eau, le prix dépend de la technique utilisée : 15 000 à 20 000 € pour une PAC eau-eau à capteurs verticaux et 10 000 à 18 000 € pour une PAC eau-eau à capteurs horizontaux. La PAC hydrothermique puise la chaleur dans la nappe phréatique ou d’un puits, cela nécessite ainsi un forage et l’installation des capteurs à faible profondeur mais couvrant une grande surface, ou en profondeur sur une surface réduite. La pompe à chaleur géothermique partage le même principe que la PAC hydrothermique (sol-eau) sauf que la chaleur est captée dans le sol. Le prix est de 9 000 et 15 000 €.

  • La puissance

La puissance de chauffe nécessaire pour couvrir les besoins d’une habitation a un impact majeur sur le prix de la pompe à chaleur. Pour une nouvelle construction, les besoins de chaleur sont assez faibles comme l’isolation est bien meilleure. Généralement, une PAC d’une puissance de 4 à 7 kW est suffisante, mais il faut compter entre 6 000 et 7 000 €. Pour une rénovation, la puissance nécessaire est plus importante à cause d’une faible isolation malgré les travaux apportés pour égaler le niveau d’isolation d’une nouvelle construction. Un investissement de 7 000 à 10 000 € est nécessaire pour apporter une puissance de 8 à 14 kW.

  • D’autres facteurs

Plusieurs autres facteurs peuvent aussi faire varier le prix d’une pompe à chaleur, dont le climat de la région, le nombre de pièces à chauffer, le nombre d’occupants, le remplacement des diffuseurs existants, l’installation de régulateur par zone ou encore la combinaison de plusieurs systèmes d’émissions de chaleur. Le chauffage par zone et la combinaison de différents systèmes d’émissions permettent de réduire de façon considérable la consommation d’énergie dans une habitation, mais le coût d’installation est relativement élevé comme l’installation est plus complexe étant donné qu’il sera possible de réguler séparément la température pour chaque pièce (23 °C dans la salle de bain, 21 °C dans les pièces à vivre et 18 °C dans la chambre à coucher).

Misez sur les économies d’énergie !

La pompe à chaleur est un système de chauffage à la fois écologique et économique. Elle a comme particularité de capter la chaleur dans notre environnement pour la restituer à l’intérieur de l’habitation. Ce système permet ainsi de réduire de manière significative la consommation d’énergie. En effet, l’installation d’une pompe à chaleur permet de réaliser jusqu’à 75 % d’économies sur ses factures d’énergie. A long terme donc, la rentabilisation de l’investissement sur l’utilisation pompe à chaleur et économies d’énergie est effective. Pour un seul kWh d’électricité, il est possible de récupérer gratuitement de la chaleur avec une puissance jusqu’à 4 kWh. Cela peut varier du type de pompe à chaleur installée et la zone géographique, mais l’installation permet en général de couvrir ses besoins de chauffage pour 2/3 de l’environnement et 1/3 de l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de l’appareil. En matière d’écologie, la pompe à chaleur est aussi très prometteuse et sera sans doute l’avenir du système de chauffage. Une étude de l’Association française des pompes à chaleur a montré que l’utilisation d’une pompe à chaleur permet de réduire l’émission de CO2 d’environ 4 tonnes/an par rapport au chauffage conventionnel à combustible.

L’installation d’une pompe à chaleur est intéressante en termes d’économie et d’écologie. Mais le matériel a un prix et il est judicieux de connaitre le coût avant de se lancer. Le coût d’une pompe à chaleur varie en fonction de plusieurs paramètres, dont le prix d’achat de l’appareil et des accessoires nécessaires pour la pose ainsi que le coût de main-d’œuvre. Déjà, le prix d’une pompe à chaleur dépend de sa performance et de ses fonctionnalités. On trouve ainsi des PAC classiques et des modèles réversibles qui fonctionnent comme un climatiseur en été. De son côté, le coût de main-d’œuvre varie d’un professionnel à l’autre. Ainsi, il est important de se renseigner auprès d’un professionnel pour établir un devis d’installation d’une pompe à chaleur pour connaitre le coût de l’appareil qui correspond à ses besoins en chauffage.

Comprendre le coût d’une pompe à chaleur

Coût d'une pompe à chaleurLe coût d’une pompe à chaleur dépend avant tout des besoins en matière de chauffage d’une habitation. Un chauffagiste ou un professionnel agrée peut établir le bilan thermique d’une habitation en fonction de la surface et le nombre de pièces à chauffer, le nombre d’occupants, le climat de la région et de la présence éventuelle d’un chauffage existant (chaudière, radiateurs…). Mais il faut savoir que d’autres paramètres influencent également le tarif, c’est notamment le cas du type de PAC, des accessoires et options, et de la main d’œuvre.

  • Type de pompe à chaleur

Types des pompes à chaleurLe prix d’une pompe à chaleur dépend de la technologie utilisée pour restituer les calories de notre environnement. Ainsi le prix varie grandement pour la pompe à chaleur aérothermique (PAC air-air, PAC air-eau), la pompe à chaleur géothermique (PAC sol-eau, PAC sol-sol) et la pompe à chaleur hydrothermique (PAC eau-eau). Ces différents PAC ont leurs caractéristiques propres et se distinguent par leur mode de fonctionnement. La pompe à chaleur aérothermique est par exemple le type de PAC le plus facile à installer et par conséquent le moins cher sur le marché. Il faut par contre préparer un budget plus conséquent si on souhaite bénéficier des avantages en termes de performance, de confort de chauffe et d’écologie de la pompe à chaleur géothermique et  hydrothermique.

  • Accessoires et options

Les accessoires nécessaires pour la pose de la pompe à chaleur influencent son coût qu’il s’agisse d’une pompe de relevage, des circulateurs, des régulations ou des sondes. A noter également que les options supplémentaires ont un impact majeur sur le coût de la pompe à chaleur. Pour une pompe à chaleur équipée d’un système de rafraîchissement par exemple, il faut ajouter 10 à 20 % au prix d’achat. La pompe à chaleur peut aussi proposer d’autres fonctions en plus de restituer la chaleur pour le chauffage de l’habitation : production d’eau chaude sanitaire, chauffage de la piscine…

  • Main d’œuvre

La pose d’une pompe à chaleur doit être effectuée par un professionnel qualifié. Le prix de main d’œuvre varie selon les professionnels, mais il existe des critères qui restent les mêmes pour établir le coût de la pose : type de pompe à chaleur, travaux requis pour l’installation, difficulté d’installation, l’éloignement de l’habitation …

Pourquoi les pompes à chaleur coûtent-elles cher ?

PAC et autres systèmes de chauffageLa pompe à chaleur se vend moins que les autres systèmes de chauffage conventionnels à cause de sa cherté. En effet, la pompe à chaleur est plus cher à l’achat que les autres chauffages. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette importance du coût à l’achat de la pompe à chaleur.

  • Faible consommation d’énergie

La pompe à chaleur est reconnue pour sa faible consommation. Par rapport un chauffage classique au gaz, au mazout ou à l’électricité, la PAC peut produire 3 à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Le gain énergétique varie en fonction des caractéristiques techniques de la pompe à chaleur, de l’isolation de l’habitation, de la source d’énergie utilisée (sol, eau ou air), du système d’émission (plancher chauffant, ventilo-convecteur, radiateur à basse température…).

  • Écologique

Contrairement aux autres systèmes de chauffage dans les habitations et les immeubles non industriels, la pompe à chaleur ne génère pas une émission de CO2. En effet, l’utilisation de la pompe à chaleur permet de protéger l’environnement. Son installation est un grand geste écologique. Toujours dans cette optique de protéger l’environnement, l’installation d’une pompe à chaleur permet de bénéficier des aides accordées par l’Etat pour son financement. La pompe à chaleur fait partie des appareils à énergie renouvelable, ce qui fait qu’elle bénéficie d’un crédit d’impôt de 30 % et de l’éco-prêt à taux zéro dans la limite de 30 000 euros. Différentes aides sont également proposées par l’Anah (Agence pour l’amélioration de l’habitat), les fournisseurs d’énergie, les grandes surfaces spécialisées, les collectivités locales et territoriales, et les caisses de prestations familiales et de retraite pour garantir la réussite du projet. Cependant, l’installation doit être confiée à un professionnel qualifié RGE pour pouvoir profiter de ces différentes aides.

  • Plus-value et confort garanti

L’installation d’une pompe à chaleur confère à l’habitation une plus-value lors de la vente ou la mise en location. Elle augmente la valeur de la maison, car les acheteurs ou locataires sont de plus en plus intéressés par les maisons écologiques. Le confort apporté par le système est permanent avec la pompe à chaleur tant que la source d’énergie est disponible. Pour assurer un confort optimal en tout temps, un chauffage d’appoint peut être relié à la PAC en fonction des besoins de chauffage.

  • Faible coût d’entretien

Le dernier argument qui justifie le prix assez élevé de la pompe à chaleur est son faible coût d’entretien. L’appareil est moins soumis à l’usure une fois qu’on a trouvé le bon dimensionnement.

Alors, quel est le coût d’une pompe à chaleur ?

Prix moyen d'une pompe à chaleurLe prix moyen d’une pompe à chaleur varie entre 5 000 et 20 000 euros. Les pompes à chaleur les moins chers sont la PAC air-air (5 000 à 8 000 €), la PAC air-eau (7 000 à 10 000 €) et la PAC air-eau haute température (10 000 à 15 000 €). Les modèles les plus chers sont la PAC eau- eau à capteurs horizontaux (10 000 à 18 000 €), la PAC eau-eau à capteurs verticaux (15 000 à 20 000 €) et la PAC sol (9 000 à 15 000 €). S’ajoutent au prix d’achat de la pompe à chaleur, les accessoires, le coût des travaux nécessaires à l’installation et le tarif de la main-d’œuvre. Il faut par exemple 3 000 à 5 000 € pour un système de radiateurs à basse température pour une surface à chauffer de 100 m². Pour l’installation d’une pompe à chaleur, il faut compter approximativement 4 000 à 6 000 euros de main-d’œuvre selon le type de la pompe à chaleur.

 

Coût des travaux d'une PACLa pompe à chaleur est un investissement très rentable sur le long terme. Elle ne consomme qu’environ 30 % d’énergie électrique, le reste est fourni par la nature selon le type de pompe à chaleur. La pompe à chaleur est reconnue de manière officielle au niveau de l’Union Européenne comme étant un moyen pour atteindre les objectifs 2020 de réduction d’émission des gaz à effets de serre. Pour couvrir les besoins d’un bâtiment pendant les périodes les plus froides de l’année, la PAC puise suffisamment de chaleur emmagasinée dans l’air, l’eau et le sol pour garantir une grande performance et économiser jusqu’à 75 % sur la facture énergétique. Pour calculer le prix d’une pompe à chaleur qui correspond à ses besoins de chauffage, il faut prendre le prix d’achat du matériel et le prix de son installation. Pour le tarif d’une pompe à chaleur, cela dépend principalement du type de modèle. En effet, le prix d’une pompe à chaleur aérothermique n’est pas le même qu’une pompe à chaleur géothermique. De plus, la performance et la qualité de la pompe à chaleur ont aussi une grande influence sur le tarif. Quant au prix de l’installation d’une PAC, il faut prendre en compte le nombre de pièces à chauffer, la surface de la maison, l’éventuel remplacement de la totalité du système de chauffage, et le climat de la région.

Air-Air, air-eau, géothermie : le tarif des pompes à chaleur expliqué

Pompe à chaleur Air Air

Les pompes à chaleur sont regroupées dans trois grandes familles selon leur mode de fonctionnement et la ressource calorifique utilisée : pompes à chaleur aérothermiques (PAC air/air, PAC air/eau), pompes à chaleur géothermiques (PAC sol/eau, PAC sol/sol) et pompes à chaleur hydrothermiques (PAC eau/eau). Le prix de la pompe à chaleur varie en fonction de son modèle et de la bonne puissance pour la surface à chauffer.

Les pompes à chaleur aérothermiques sont actuellement les plus populaires autant pour la construction que pour la rénovation. La PAC air/air restitue directement la chaleur à l’intérieur de la maison tandis que la PAC air/eau utilise des radiateurs à eau. Ce fonctionnement différencie déjà le prix des pompes à chaleur aérothermiques selon les modèles, mais elles restent les moins chères des pompes à chaleur. Les PAC air/eau sont compatibles uniquement avec des radiateurs basse température et plancher chauffant.

Les pompes à chaleur géothermiques puisent la chaleur dans le sol de deux façons : par des capteurs horizontaux ou par des capteurs verticaux. Les capteurs horizontaux nécessitent une grande surface pour les étaler tandis que les capteurs verticaux ont besoin de forage de 50 m de profondeur pour placer les deux sondes afin de chauffer une maison de 120 m2. Malgré une installation nécessitant de gros travaux, elles sont très performantes et subissent moins la variation de température en surface. Ces deux raisons font des pompes à chaleur géothermiques des modèles plus chers à l’achat.

Les pompes à chaleur hydrothermiques sont la meilleure solution si l’habitation se situe près d’un étang si la nappe phréatique du terrain est peu profonde. Le matériel coûte cher, mais sa performance est remarquable lorsqu’il est couplé à des radiateurs basse température ou un plancher chauffant. Pour l’installation des pompes à chaleur hydrothermiques, une autorisation administrative est obligatoire.

Voici quelques estimations de tarif d’une pompe à chaleur pour une surface de 100 m2 :

  • pompe à chaleur air/air : 5 000 à 8 000 € (selon le nombre de diffuseurs nécessaire)
  • pompe à chaleur air/eau : 5 000 à 10 000 €
  • pompe à chaleur eau/eau : 10 000 à 20 000 € (selon le dispositif)
  • pompe à chaleur sol/eau : 9 000 à 15 000 €

Pour le prix d’installation de la pompe à chaleur, la demande de devis sur-mesure auprès d’un chauffagiste est nécessaire.

Certaines options sont chères !

La pompe à chaleur est composée de 2 unités distinctes, l’une à l’extérieur pour capter la chaleur et l’autre à l’intérieur pour diffuser l’énergie récupérée. C’est la fonction classique d’une pompe à chaleur, mais il est aussi possible d’adjoindre d’autres équipements pour optimiser le fonctionnement de l’appareil et fait grimper son prix à l’achat. Lorsque la pompe à chaleur est utilisée à la fois pour chauffer et pour refroidir un logement, on parle de pompe à chaleur réversible. Le tarif d’une pompe à chaleur utilisée pour le chauffage et la climatisation d’une surface de 100 m2 est supérieur à 10 000 €. Il est aussi possible de coupler une pompe à chaleur avec un radiateur haute température, le prix d’une pompe à chaleur haute température peut aller jusqu’à 15 000 €. La facture peut grimper rapidement lorsque le propriétaire décide de coupler la pompe à chaleur à un plancher chauffant. En plus du prix d’achat de la pompe à chaleur, son installation et celle du plancher chauffant se font au m2.

La performance avant tout !

Rendement des pompes à chaleurLe rendement de la pompe à chaleur est mesuré par son coefficient de performance (COP). C’est le rapport entre les calories produites et l’énergie facturée. Une pompe à chaleur de COP 3 pour une température extérieure de 7 °C signifie que l’appareil peut restituer jusqu’à 3 fois plus d’énergie pour 1 kWh d’énergie facturée. Les 2 kWh sont  fournis gratuitement par l’environnement. Il existe différents types de COP : COP Constructeur, COP Global, COP Annuel et COP Saisonnier (SCOP). Depuis 2013, de nouvelles directives « CE 626/2011 » imposent les fabricants de pompe à chaleur d’indiquer SCOP à la place du COP sur leurs produits. Le SCOP est un indicateur plus précis des performances réelles des pompes à chaleur une fois installée et permet aux utilisateurs d’avoir une idée plus précise sur l’efficacité de l’installation. Rappelons que le SCOP prend en compte les changements climatiques et de température extérieure. Le rendement de la pompe à chaleur est ainsi calculé sur toute la saison de chauffe.

La performance pompe à chaleur se traduit aussi par sa puissance et son dimensionnement. Le bon dimensionnement de la pompe à chaleur est important pour optimiser les performances de l’installation et sa durée de vie. Le sur-dimensionnement engendre un coût supplémentaire à l’achat et une durée de vie raccourcie de la pompe à chaleur. En effet, une pompe à chaleur surdimensionnée, c’est-à-dire puissante, consomme plus d’énergie qu’elle en restitue à performances équivalentes. Et le prix d’achat augmente avec la puissance de l’appareil. Le sur-dimensionnement augmente également les cycles de marche/arrêt de la pompe à chaleur. Cela engendre également une dépense énergétique supplémentaire, mais surtout une usure plus rapide de l’installation. De l’autre côté, le sous-dimensionnement d’une pompe à chaleur ne permet pas de répondre aux besoins en chauffage de l’habitation. Cela implique un recours fréquent à un appoint électrique énergivore pour subvenir aux besoins de chauffage.