La pompe à chaleur est un système de chauffage très prisé ces dernières années pour de nombreuses raisons, tant écologique qu’économique. Si la PAC est connue pour sa performance à moindre coût, son installation doit respecter un cahier de charge bien spécifique. Il est donc important de faire appel à un professionnel qualifié pour assurer l’installation et la mise en marche de l’appareil. Pour l’installation proprement dite, l’intervention du professionnel et l’ampleur des travaux varient en fonction du type de pompe : aérothermique, géothermique ou hydrothermique. Étant un équipement de chauffage économique et écologique, la pompe à chaleur bénéficie de nombreuses aides financières pour supporter le coût d’installation.

Qui peut installer une pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur doit être confiée à un professionnel étant donné que ce sont des appareils plutôt sophistiqués. Le professionnel agréé et chauffagiste peut garantir le meilleur fonctionnement du système grâce au dimensionnement et à une installation selon les règles de l’art. Des réglages précis doivent également nécessaires pour optimiser les économies d’énergie. L’intervention d’un professionnel ne se limite pas à l’installation, il est aussi important de faire appareil à son service tout au long de la durée de vie de l’appareil pour entretenir la pompe à chaleur selon les prescriptions du fabricant et les conditions extérieures. Il est donc primordial de vérifier les compétences des professionnels. Ces derniers doivent avoir une solide expérience sur ce type d’installation. Il ne faut pas non plus négliger les services de maintenance et de service après-vente au moment de choisir son installateur professionnel. Le choix d’un professionnel qualifié RGE est important pour assurer la qualité de l’installation et son bon fonctionnement, mais aussi pour pouvoir bénéficier des aides financières sur ses travaux d’installation d’équipement utilisant les énergies renouvelables.

Comment se déroule l’installation ?

L’installation d’une pompe à chaleur peut nécessiter de gros travaux selon le modèle choisi. La pose nécessite le respect de certaines normes et la prise en compte de certains paramètres. En effet, il est nécessaire de prendre en compte le voisinage, l’esthétique, les paramètres météorologiques et l’orientation de la pompe à chaleur. Une fois que ces paramètres ont été étudiés, le professionnel peut passer à l’installation proprement dite de la pompe à chaleur.

  • L’installation d’une PAC aérothermique

La pompe à chaleur aérothermique utilise l’air extérieur pour chauffer l’habitation. On distingue deux types de pompe : PAC air-air et PAC air-eau. Pour l’installation d’une PAC air-air, il est nécessaire d’installer une unité extérieure dans la cour, une unité intérieure à connecter au circuit de chauffage central, et un circuit de fluide frigorigène pour relier les deux unités. Ces dernières sont alimentées électriquement et le relais nécessite souvent un trou dans le mur. Il est utile de placer l’unité intérieure doit être placée près d’un groupe extérieur pour faciliter la connexion sur le circuit de chauffage. Pour l’installation d’une PAC air-eau, il faut prévoir la pose de l’appareil dans un endroit bien isolé et abrité, car cet appareil est assez bruyant. Une PAC air-eau doit être installée dans un espace abrité et isolé puisqu’elle est assez bruyante. Il faut éviter toute liaison directe de l’appareil avec le bâtiment, cela nécessite une pose sur un support d’une hauteur de 10 à 15 cm. L’installation d’un système d’évacuation est nécessaire pour évacuer les condensations de la pompe à chaleur. Comme la chaleur est transférée par un circuit de fluide frigorigène, l’isolation des tuyaux avec des manchons en mousse est nécessaire. L’isolation acoustique est aussi importante sans pour autant gêner la circulation de l’air.

  • L’installation de la PAC géothermique

L’installation de la pompe à chaleur géothermique nécessite un grand espace pour installer les capteurs de chaleur. La pompe à chaleur sol est disponible en deux modèles, l’un avec des capteurs verticaux et l’autre avec des capteurs horizontaux. Les deux sont ensuite reliés à des unités (pompe à chaleur et émetteurs) pour diffuser la chaleur puisée dans le sol dans la maison. Pour assurer le transfert de chaleur entre le capteur extérieur et l’unité intérieure, l’installation d’un circuit de fluide caloporteur est nécessaire. Le mieux est donc de placer la pompe à chaleur près du réseau de captage. Lorsqu’on veut miser sur la performance de l’installation, la PAC géothermique doit être raccordée à des émetteurs basse-température (planchers chauffants, radiateurs à chaleur douce…), mais il est toujours possible de l’utiliser avec des émetteurs haute-température c’est-à-dire les radiateurs classiques.

– L’installation d’une PAC sol-eau avec des capteurs verticaux nécessite un forage dans le sol ou jusqu’à la nappe phréatique. Le captage vertical est mieux pour une maison disposant d’un petit jardin. L’espace extérieur doit être facilement accessible pour que la foreuse puisse installer des sondes de captage. La surface au sol n’est pas importante, car les travaux d’installation descendent en profondeur.

– L’installation d’une PAC sol-eau avec des capteurs horizontaux est plus adaptée à une surface au sol plus dense. En effet, le captage horizontal nécessite la pose des capteurs dans le sol. Les capteurs sont enterrés avec une surface de captage d’au moins 1,5 fois de la surface de la maison à chauffer. Cette solution est idéale pour une construction neuve, l’installation peut se faire avant le lancement du chantier.

Quel est le prix de l’installation ?

Le prix installation pompe à chaleur varie dans une large fourchette en fonction du matériel installé, de la configuration retenue et de l’installateur. Mais dans tous les cas, les travaux demandent un investissement financier non négligeable. La fourchette de prix au m² pour l’installation d’une pompe à chaleur en 2017 est de :

  • 60 à 90 € TTC/m² chauffé et rafraîchi pour les PAC air-eau et air-air
  • 70 à 100 € TTC/m² chauffé pour les PAC sol-sol et sol-eau
  • 80 à 185 € TTC/m² chauffé pour les PAC eau-eau

Il faut ajouter à cela le coût de fonctionnement des pompes à chaleur de 2,3 et 3,7 € TTC/m² et par an. Pour connaitre facilement le prix d’installation de pompe à chaleur dans sa région, il convient de demander des devis à des installateurs les plus proches de son domicile et de comparer les offres.

A noter que l’installation de pompe à chaleur bénéficie de nombreuses aides financières pour supporter le coût. Comme c’est un équipement de chauffage économique et écologique, les particuliers peuvent recevoir aides sous forme d’éco-prêt à taux zéro, subventions de l’Anah et aides locales. Certains fournisseurs d’énergie proposent une prime énergie pour cette démarche écologique.