La pompe à chaleur (PAC) est un système économe en énergie et durable. Ce système est compatible à un chauffage et/ou une climatisation. Comme tous les équipements d’une habitation, la PAC requiert un entretien régulier pour assurer le bon fonctionnement de l’unité, limiter les risques de panne ou de fuites, augmenter la durée de vie de l’installation. Comme tous les équipements de la maison, les PAC nécessitent d’être régulièrement contrôlées et entretenues. Avec un contrôle et entretien régulier, le risque de panne est diminué considérablement. Compte tenu du tarif d’installation d’une pompe à chaleur qui représente plus de 20 000 €, il est nécessaire de confier l’entretien par des techniciens experts. L’entretien annuel d’une pompe à chaleur est obligatoire en se référant au décret n°2007-737 du 07/05/2007 relatif à certains fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques et climatiques qui impose un contrôle annuel d’étanchéité pour tous les systèmes contenant une charge en fluides frigorigènes supérieure à 2 kg. En gros, l’entretien d’une pompe à chaleur consiste à vérifier le circuit et son étanchéité, à contrôler les performances thermiques, et à nettoyer les filtres.

Les étapes d’entretien d’une pompe à chaleur

Généralement, l’entretien et le contrôle d’une pompe à chaleur doivent être confiés à un professionnel, mais il existe certaines vérifications que le propriétaire peut réaliser lui-même pour prolonger la durée de vie et préserver l’efficacité de la PAC. Avant, l’intervention annuelle d’un professionnel, il est nécessaire de vérifier régulièrement la bonne circulation de l’air et nettoyer l’unité extérieure comme les feuilles ou les brindilles peuvent facilement gêner la circulation de l’air. Le dépoussiérage et le nettoyage des filtres des unités intérieures sont aussi indispensables pour assurer la qualité de l’air insufflé dans l’habitation. En hiver, le dégivrage de l’unité extérieure est aussi nécessaire. A noter que ces opérations ne remplacent pas l’entretien annuel même si elles sont effectuées de manière périodique. L’intervention d’un professionnel est indispensable comme le diagnostic est plus difficile et nécessite un point de vue technique. Un certificat délivré par le professionnel peut attester le bon entretien de la pompe à chaleur.

  • Entretien d’une pompe à chaleur aérothermique

Les PAC aérothermiques sont faciles à installer et plus simples à entretenir. Le système nécessite une vérification régulière, et un nettoyage si nécessaire, pour assurer son bon fonctionnement. L’entretien d’une PAC aérothermique passe par un nettoyage régulier de l’unité extérieure et une vérification des feuilles et autres débris apportés par le vent qui pourraient encombrer le système. Avant l’installation de la PAC aérothermique, il est recommandé de demander des conseils auprès de l’installateur sur l’entretien et ce qu’on peut réaliser soi-même.

  • Pour une PAC air-air, l’entretien consiste nettoyer régulièrement les bouches d’aération intérieure de manière à conserver une bonne qualité de l’air. Le nettoyage du filtre à air de l’unité intérieure est aussi nécessaire au moins une fois par mois. Il suffit de le dépoussiérer et le nettoyer à l’eau savonneuse.
  • Pour une PAC air-eau, la vérification du niveau de l’eau dans le circuit de chauffage central est nécessaire pour éviter le risque d’abimer la pompe hydraulique. Le changement du fluide caloporteur du circuit de chauffage doit être effectué tous les 5 ans environ.

Lorsqu’on doit s’absenter pendant une semaine ou plus, il est conseillé d’arrêter la PAC et de couvrir l’unité extérieure.

  • Entretien d’une pompe à chaleur géothermique

Contrairement à une pompe à chaleur aérothermique, l’entretien d’une pompe à chaleur géothermique est un peu plus délicat à cause de son installation et des unités qui sont enfuies dans le sol. Il est donc indispensable de confier son entretien à un professionnel. Mais comme le modèle aérothermique, la PAC géothermique nécessite une bonne pression de l’eau dans le circuit. L’entretien consiste en général à empêcher les fuites et l’absence d’eau dans le système.

Qui se charge de l’entretien ?

L’entretien d’une pompe à chaleur doit être confié à un chauffagiste professionnel ou une entreprise qualifiée dans l’installation et l’entretien d’une pompe à chaleur. La plupart des installateurs proposent des services d’entretien. S’adresser à son installateur est la solution la plus simple pour assurer la maintenance régulière de son appareil, mais de nombreuses entreprises de maintenance de PAC peuvent assurer son entretien si le propriétaire n’a pas pris la peine de souscrire un contrat d’entretien auprès de l’installateur au moment de la pose de la pompe à chaleur. Ces professionnels sont certifiés et détenteur de la norme NF ISO/CEI 17 024. Comme le tarif peut varier considérablement d’un professionnel à l’autre, le mieux est de toujours demander plusieurs devis et chercher ceux qui proposent un entretien annuel à proximité de chez soi, car l’éloignement est aussi pris en compte dans le tarif. Le choix du professionnel pour assurer la maintenance de la PAC est très important pour garantir une intervention de qualité et dans les normes de manière à ce que l’appareil puisse conserver sa performance initiale et augmenter sa durée de vie. Pour choisir un professionnel, plusieurs critères doivent être pris en compte, dont le prix, les services connexes (prise en charge des réparations et des nouvelles pièces en cas de panne), le professionnalisme, et l’engagement (limiter à 5 ans au maximum).

Faut-il souscrire à un contrat d’entretien de pompe à chaleur

La souscription d’un contrat d’entretien n’est pas obligatoire, mais vivement recommandée comme certaines pompes à chaleur nécessitent un contrôle annuel. En effet, l’entretien thermique est obligatoire pour toute pompe à chaleur disposant d’une puissance supérieure à 12 kW, c’est-à-dire une capacité de fluides frigorigènes de plus de 2 kg. Si la puissance de la PAC est inférieure à 12 kW, un entretien annuel n’est pas obligatoire et la souscription d’un contrat d’entretien n’est pas forcement nécessaire afin d’éviter un coût d’entretien élevé, car un entretien tous les 2 ou 3 ans peut être suffisant. Pour une pompe à chaleur ayant une puissance frigorifique supérieure à 12 kW, une inspection est obligatoire tous les 5 ans au minimum. Le contrôle doit être effectué à l’initiative du propriétaire pendant les trois premières années suivant son installation pour une PAC de 12 kW et plus, ou pendant les deux premières années suivant son installation pour une PAC de 100 kW et plus.