La pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage réputé pour son excellent rendement. Elle est essentiellement utilisée pour le chauffage, mais il est aussi possible de profiter d’un confort optimal en été avec une pompe à chaleur réversible. Ce principe de réversibilité permet à une pompe à chaleur de se transformer en un climatiseur au besoin. Si la performance d’une pompe à chaleur air-eau réversible est sans appel en monde chauffage, elle l’est moins en mode froid. C’est plus un rafraîchissement qu’une climatisation proprement dite étant donné que sa fonction principale est le chauffage.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau réversible ?

Ces dernières années, la pompe à chaleur air-eau réversible est très répandue dans les habitations individuelles grâce à cette réversibilité qui permet au cycle thermodynamique de s’inverser pour chauffer et rafraîchir le bâtiment au besoin. Le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau réversible est simple. Le fonctionnement principal d’une pompe à chaleur est de capter la chaleur contenue dans l’environnement naturel afin de la restituer à l’intérieur de l’habitation. Avec la fonction « réversible », la pompe à chaleur est capable d’inverser son cycle de fonctionnement en captant la chaleur à l’intérieur de l’habitation et de la rejeter à l’extérieur. La grande majorité des pompes à chaleur air-eau, notamment les modèles à basse température, sont réversibles. Cette inversion du processus permet de rafraîchir un logement pour répondre au confort d’été les zones climatiques chaudes. A noter que cette option de réversibilité n’est possible qu’avec un plancher rafraîchissant ou des ventilo-convecteurs. Ce qui signifie que la pompe à chaleur air-eau à haute température n’est pas adaptée pour rafraîchir une habitation comme l’eau est toujours à très haute température, généralement de 65 à 80°C, et qu’elle utilise habituellement le circuit de chauffage central déjà existant ou des radiateurs en fonte. Ainsi, la pompe à chaleur air-eau réversible est d’une grande aide toute l’année en produisant de la chaleur ou un peu de fraîcheur à la demande.

PAC réversible

  • Un système 2 en 1

Une seule installation permet donc d’assurer le chauffage et la climatisation de la maison pour un confort optimal en été comme en hiver. De plus, la consommation énergétique peut être divisée par 3 autant pour le chauffage que pour la climatisation. Lorsqu’on parle d’économie d’énergie, il ne faut pas négliger la performance. En ce point, l’utilisation d’une pompe à chaleur réversible est profitable grâce à une performance bien au-dessus des systèmes de chauffage et climatiseurs classiques. Pour la production de chaleur, la performance d’une pompe à chaleur air-eau réversible est mesurée par son SCOP ou coefficient de performance saisonnier. Cet indicateur renseigne sur le rendement annuel de la pompe à chaleur par rapport à l’énergie électrique consommée pour son fonctionnement. L’efficacité de rafraichissement d’une pompe à chaleur réversible est mesurée grâce à son SEER ou coefficient saisonnier d’efficacité frigorifique. C’est un indicateur qui permet de comparer la chaleur absorbée par la pompe absorbe et l’énergie électrique consommée.

  • Avantages de la fonction « réversible »

La pompe à chaleur air-eau réversible présente de nombreux avantages, autant en mode chauffage qu’en mode rafraichissement. Déjà, c’est un système 2 en 1 pour permettre de couvrir les besoins en chauffage et la climatisation de la maison. Il nécessite donc moins de frais pour l’installation et l’entretien par rapport à deux systèmes distincts pour assurer séparément le chauffage et le rafraîchissement. C’est aussi une solution privilégiée pour préserver son espace à vivre, comme le système est moins encombrement et n’occupe pas beaucoup de place. En effet, l’unité extérieure est placée dans le jardin tandis que l’unité intérieure peut être placé dans un endroit isolé (garage, sous-sol, buanderie…), tandis que la diffusion et la capture de la chaleur est confiée à un plancher chauffant/rafraichissant et/ou à des ventilo-convecteurs. La pompe à chaleur air-eau réversible est une solution écologique et économique, l’installation est éligible au crédit d’impôt de 30 %, aux aides et subventions de l’ANAH et à une TVA à 7 % grâce à des performances thermiques de plus en plus élevées, un SCOP de 3 à 5.

Fonctionnement pompe à chaleur réversible

  • Rafraîchissement ou climatisation

La pompe à chaleur air-eau réversible présente certaines faiblesses, notamment sur sa capacité de refroidir une habitation. Selon le type d’émetteurs, on parle plus de rafraîchissement plutôt que de climatisation avec l’utilisation d’une pompe à chaleur réversible. En effet, la pompe à chaleur réversible ne peut que rafraîchir une habitation avec un émetteur de type plancher chauffant/rafraîchissant (PCR) en mode froid avec un abaissement de 2 à 5 °C seulement de la température. A noter que la situation géographique influence l’humidité relative de l’air ambiant. Avec un émetteur de type ventilo-convecteur par contre, la pompe à chaleur réversible fonctionne comme un climatiseur électrique. Le système ne présente donc aucun problème pour refroidir une habitation.

Peut-on chauffer un logement avec une PAC air-eau réversible ?

PAC air eau réversible

La pompe à chaleur est initialement destinée à couvrir les besoins en chauffage d’une habitation. La pompe à chaleur air-eau réversible est évidemment adapté pour produire de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire, c’est d’ailleurs cette combinaison qui a fait la popularité de ce système de chauffage. La pompe à chaleur air-eau peut chauffer une habitation de deux manières : chauffage à basse température et chauffage à haute température. La pompe à chaleur air-eau à basse température fonctionne avec un plancher chauffant, un radiateur dit « basse température » ou un ventilo-convecteur. La température de l’eau dans le circuit de chauffage est en dessous de 60 °C. La pompe à chaleur air-eau à haute température fonctionne avec radiateurs en fonte. Elle est recommandée pour couvrir les besoins en chauffage des maisons présentant une faible isolation thermique, car la température de l’eau peut atteindre facilement les 80 °C. A noter que la PAC haute température consomme beaucoup d’électricité étant donné qu’elle nécessite beaucoup plus de puissance qu’une PAC basse température pour fonctionner et chauffer l’eau du circuit de chauffage central à cette température. Toutefois, l’efficacité d’une pompe à chaleur air-eau tend à diminuer avec la baisse de température, mais le confort thermique reste suffisant jusqu’à une température négative. Le couplage avec un chauffage d’appoint est donc nécessaire lorsque la température extérieure est en dessous de -5 °C. Pour les modèles les plus performants, ils offrent la possibilité de chauffer la maison même à une température extérieure d’environ -25 °C.