La pompe à chaleur air-eau représente un investissement conséquent. Le prix d’une pompe à chaleur air-eau varie en fonction de plusieurs paramètres qui sont judicieux de prendre en compte avant l’achat. Plus chère à l’achat, la PAC air-eau permet de diviser par 3 ses dépenses énergétiques.

La fourchette de prix d’une pompe à chaleur air-eau

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau est plus élevé à l’achat par rapport à celui des systèmes de chauffage classiques tels que les chaudières au gaz ou au fuel. La fourchette de prix d’une PAC air-eau se situe entre 8 000 € et 18 000 €. Il faut compter environ 65 à 90 € par m² chauffé pour l’achat d’une pompe à chaleur destiné uniquement au chauffage. Au prix d’achat s’ajoute le frais de main-d’œuvre nécessaire pour l’installation de la pompe à chaleur air-eau. Pour le chauffage seul, le coût moyen de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau est d’environ 12 000 € dont 1 500 € de coût de main-d’œuvre, selon la complexité de l’installation. Si la PAC est également utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire, il faut prévoir 14 000 € dont 2 000 € de main d’œuvre. Cette fourchette de prix correspond à celle des pompes à chaleur air-eau bibloc (split) qui sont les modèles les plus couramment posés dans les maisons individuelles. Les modèles monobloc sont moins chers à l’achat, mais ils ne sont pas aussi performants que les PAC air-eau split. La pompe à chaleur air-eau peut également fonctionner en mode chauffage en hiver et rafraîchissement en été. Le coût de l’installation peut s’envoler carrément si on souhaite bénéficier d’un confort optimal pendant toute l’année, car une pompe à chaleur air-eau réversible est plus cher qu’un modèle classique. D’autant plus que son fonctionnement en mode rafraîchissement n’est possible qu’avec l’installation de plancher chauffant/rafraichissant ou de ventilo-convecteurs.

Pompe à chaleur pour piscine

Si l’installation d’une pompe à chaleur air-eau peut constituer un important investissement pour la plupart des ménages, il faut savoir qu’elle bénéficie sous certaines conditions des aides et subventions comme le crédit d’impôt, la prime énergie, d’un éco-prêt à taux zéro ou encore d’une TVA réduite de 5,5%. L’octroi de ces aides est conditionné par l’efficacité énergétique de l’installation : pompe à chaleur basse température (⩾ 102 %) et pompe à chaleur haute température (⩾ 117 %). Ces critères sont passés à 111 % pour les PAC basse température et à 126 % pour les PAC haute température pour les travaux engagés après le 26 septembre 2017.

Qu’est-ce qui fait varier le prix ?

Le prix d’achat de la pompe à chaleur air-eau varie en fonction de plusieurs paramètres que le propriétaire devra prendre en compte avant de choisir le modèle adapté à ses besoins. En effet, le prix d’une pompe à chaleur peut varier selon la marque, le modèle, la puissance calorifique, la température de sortie de l’eau, les émetteurs de chaleur, le coefficient de performance (COP) et les conditions d’installation.

  • Marque et modèle

Daikin, Mitsubishi, Hitachi, De Dietrich, Ciat, Panasonic, LG, Toshiba et Sanyo sont des marques qui proposent des pompes à chaleur air-eau de qualité. Chaque marque ne propose pas le même tarif même pour des modèles dont les caractéristiques sont équivalentes. On en trouve des modèles monobloc et bibloc. La PAC monobloc regroupe le module hydraulique et le compresseur dans un seul bloc placé à l’extérieur de la maison. Un circuit hydraulique assure la jonction du bloc extérieur au circuit du chauffage de l’habitation. La PAC bibloc est composée d’un bloc extérieur accueillant le compresseur et un bloc intérieur pour le module hydraulique. La jonction entre les deux blocs est assurée par un circuit de fluide frigorigène. Généralement, la PAC bibloc est plus performante que la PAC monobloc, mais elle est plus onéreuse (coût du matériel et des travaux d’installation).

Pompe à chaleur Daikin Altherma

  • Puissance calorifique

La puissance calorifique de la pompe à chaleur air-eau est indiquée en kW. La puissance doit être dimensionnée en fonction de vos besoins en chauffage et de la surface à chauffer, de la température ambiante et du climat de région. Un surdimensionnement engendre une surconsommation électrique tandis qu’un sous-dimensionnement génère un inconfort thermique. Généralement, la plupart des pompes à chaleur air-eau sur le marché affichent une puissance calorifique de 5 à 20 kW.

  • Température de sortie de l’eau

Une pompe à chaleur air-eau est conçue avec deux types de technologies influençant sur la température de sortie de l’eau. Avec une PAC air-eau basse température, l’eau du circuit de chauffage est chauffée entre 35 °C et 45 °C. Cela permet un rendement supérieur puisque l’écart entre la température extérieure et la température de l’eau est moindre. Cette solution est adaptée à une construction neuve ou à une rénovation avec l’installation de radiateurs basse température comme le plancher chauffant. La pompe à chaleur air-eau haute température permet de chauffer l’eau à 65 °C. Elle est adaptée dans le cadre d’une rénovation lorsqu’on souhaite conserver le système de chauffage existant comme les radiateurs classiques en fonte par exemple.

PAC air eau haute température

  • Coefficient de performance (COP)

Le Coefficient de performance est un indicateur important pour connaitre le rendement des pompes à chaleur. Cet indicateur indique le rapport entre la quantité de chaleur et la consommation d’énergie électrique nécessaire pour la produire. Cet indicateur est donné par le constructeur pour le rendement à pleine puissance, c’est-à-dire sans variation de température. Pour déterminer le rendement réel d’une pompe à chaleur, il faut prendre en compte son COP saisonnier (SCOP) qui est généralement inférieur au COP constructeur, car il tient compte des conditions climatiques.

Comment choisir le meilleur rapport-qualité prix ?

Pour choisir la meilleure pompe à chaleur air-eau selon ses besoins, il est nécessaire de prendre en compte les critères précédents. En comparant les modèles proposés sur les sites de comparateur en ligne ou en contactant directement un chauffagiste, il est possible de trouver une pompe à chaleur au meilleur rapport qualité prix pac air-eau.

La production de chaleur est la principale dépense énergétique d’un ménage. L’utilisation d’une pompe à chaleur est incontournable pour faire baisser la consommation d’électricité, mais un tel investissement est si élevé qu’il est important de bien réfléchir sur le modèle à choisir. Plusieurs marques sont réputées dans la fabrication de pompe à chaleur air-eau de qualité pour ne pas citer qu’Aermec, Airwell, Atlantic, Auer, Carrier, Ciat, Daikin, Elco, Hitachi, Mecatherm, Mitsubishi, Panasonic, Sanden, Sanyo, Technibel, Thomson, Trane, Vaillant et Viessmann. Le prix d’une PAC air-eau peut varier de 7 000 à 15 000 € selon les différentes gammes disponibles sur le marché.

Comprendre les différentes gammes de PAC air-eau

Les fabricants proposent une large gamme de pompe à chaleur air-eau. Les prix varient en fonction des gammes de PAC, il est donc indispensable que le propriétaire ait une idée sur le modèle de PAC air-eau qu’il souhaite faire installer. Et la meilleure façon de le savoir est de faire appel à un installateur ou chauffagiste qualifié QualiPAC-RGE pour effectuer un bilan thermique et déterminer les besoins de l’habitation (chauffage seul, chauffage + ECS, chauffage/rafraîchissement).

Schéma du PAC air eau

  • PAC monobloc ou bibloc

On distingue deux modèles de pompe à chaleur air-eau : monobloc et bibloc. La PAC monobloc dispose d’une seule unité placée à l’extérieur qui regroupe le module hydraulique et le compresseur. Cette unité extérieure est reliée au circuit de chauffage par une liaison hydraulique. La PAC bibloc ou split est composée d’une unité extérieure accueillant le compresseur et d’une unité intérieure pour le module hydraulique. La liaison entre les deux unités est assurée par un fluide frigorigène.

  • PAC basse ou haute température

La pompe à chaleur air-eau est disponible en deux versions : haute température et basse température. La PAC basse température chauffe l’eau du circuit à une température de 35 à 40 °C, d’où son appellation basse température. Elle fonctionne uniquement avec des émetteurs dits à basse température (plancher chauffant, radiateurs, ventilo-convecteurs), ce qui fait qu’elle offre un excellent rendement et consommation en énergie très basse. L’installation est idéale dans les logements neufs présentant un bon niveau d’isolation thermique, mais son rendement diminue considérablement pendant l’hiver avec des températures extrêmes. La PAC haute température permet de chauffer l’eau qui circule dans le circuit de chauffage à 65 °C, même avec une température extérieure d’environ – 20 °C. C’est la meilleure solution pour le chauffage dans les régions au climat rigoureux pendant l’hiver. Mais ce chauffage à haute température de l’eau du circuit entraîne une consommation énergétique plus élevée. Cette solution est aussi privilégiée dans ce cas d’une rénovation pour conserver tous les radiateurs existants.

  • PAC pour la production d’eau chaude sanitaire

Une pompe à chaleur air-eau peut aussi assurer la production d’eau chaude sanitaire en plus de son raccordement au chauffage central. Pour la production d’ECS, la pompe à chaleur air-eau doit être raccordée à un ballon d’eau chaude pour stocker l’eau. L’eau chaude est emmagasinée à basse température, environ 45 °C. Avec une PAC à haute température, l’eau du réservoir est chauffée régulièrement à 70 °C.

PAC production d'eau chaude sanitaire

  • PAC réversible

La pompe à chaleur air-eau réversible est d’une grande aide pour chauffer ou rafraichir une habitation à la demande. Avec un seul appareil, il est possible de retrouver un confort optimal en été comme en hiver. Contrairement à son usage habituel, la pompe à chaleur air-eau va puiser l’air chaud à l’intérieur de la maison pour faire baisser la température. Si l’installation des ventilo-convecteurs permet concrètement de refroidir la maison en abaissant de quelques degrés la température intérieure, le plancher chauffant/rafraîchissant ne permet que de la rafraichir.

Le tarif moyen d’une pompe à chaleur air-eau

En fonction des différentes gammes de pompes à chaleur air-eau précitées, les prix peuvent varier énormément. La pompe à chaleur air-eau est actuellement dans une fourchette de prix de 7 000 à 15 000 € selon son COP pour une surface de 100 m². En moyenne, le prix d’une PAC air-eau est de 80 € par mètre carré chauffé. Pour une pompe à chaleur réversible, il faut compter un supplément de 10 à 20 % du prix d’une PAC air-eau destiné uniquement au chauffage. Pour la production d’eau chaude sanitaire avec une pompe à chaleur, il faut prévoir le coût d’un ballon d’eau chaude.

Qualité-prix : misez sur la performance !

La qualité et le prix sont des critères importants pour bénéficier d’une pompe à chaleur air-eau d’une grande longévité. A noter que la durée de vie d’une PAC est de 15 à 20 ans en fonction de l’entretien. Mais il ne faut pas non plus négliger la performance de l’appareil, à savoir sa puissance et son rendement. La puissance calorifique de la pompe à chaleur air-eau est évaluée en kW. C’est la capacité de la pompe à chaleur air-eau à produire de la chaleur. Le choix de la puissance est défini par le professionnel après la réalisation de bilan thermique. Pour obtenir un résultat optimal, le professionnel effectue un dimensionnement de l’installation. Si un surdimensionnement engendre une surconsommation électrique, un sous-dimensionnement génère de l’inconfort thermique comme l’appareil n’arrive pas à couvrir les besoins de chauffe d’une habitation. Généralement, les pompes à chaleur air-eau sur le marché affichent une puissance calorifique de 5 à 20 kW.

Performances d'une pompe à chaleur

En ce qui concerne le rendement d’une pompe à chaleur air-eau, il se traduit par le Coefficient de Performance ou COP. Plus cet indicateur est élevé, plus la pompe à chaleur est performante. En effet, le COP fourni par les fabricants indique le rapport entre la quantité de chaleur restituée et l’énergie électrique consommée. Un COP de 4 signifie que la pompe à chaleur proposée produit environ 4 kW de chauffage pour 1 kW d’électricité consommé. Pour un rendement optimal, l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ayant un COP constructeur supérieur ou égal à 3,4 est nécessaire. C’est également le seuil minimal pour obtenir des aides financières de la part de l’Etat et des collectivités locales. Toutefois, il est important prendre en compte le SCOP ou COP saisonnier pour connaitre le rendement réel d’une pompe à chaleur dans des conditions réelles de fonctionnement, c’est-à-dire avec le changement de conditions climatiques sur une année entière.