La pompe à chaleur air-eau est le système de chauffage par excellence pour économiser sur sa facture énergétique lorsque l’habitation dispose déjà d’un circuit de chauffage central. La consommation d’énergie électrique est moindre par rapport aux systèmes de chauffage conventionnels étant donné que la pompe à chaleur air-eau utilise les calories contenues dans l’air, une ressource abondante et gratuite, pour couvrir les besoins en chauffage d’une habitation. La pompe à chaleur air-eau est particulièrement rentable et performante, on parle d’une économie d’énergie jusqu’à 75 %. Selon la configuration de la maison, on peut choisir entre une pompe à chaleur basse température ou haute température. La pompe à chaleur haute température consomme plus d’énergie comme la température de l’eau produite est relativement élevée par rapport à une pompe à chaleur basse température, mais son principal avantage est par contre son adaptabilité avec le circuit de chauffage existant. C’est d’ailleurs pour cette raison que la pompe à chaleur air-eau haute température est privilégiée dans les logements en rénovation. Une pompe à chaleur air-eau haute température ne fonctionne pas avec des émetteurs basse température (plancher chauffant, radiateurs, ventilo-convecteurs), elle nécessite la pose d’un radiateur en fonte si l’habitation ne dispose pas de circuit de chauffage central.

PAC haute température

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau haute température ?

Une pompe à chaleur haute température est un système thermodynamique qui puise la chaleur extérieure afin de la restituer dans la maison. Selon la technologie utilisée, le système peut utiliser les calories contenues dans l’air, l’eau ou le sol et les transfère à l’intérieur du logement grâce à un compresseur. Dans le cas d’une pompe à chaleur air-eau à haute température, le système puise la chaleur dans l’air extérieur et la restitue via des radiateurs dits « haute température ». Sa particularité est la possibilité de chauffer, rafraîchir et/ou produire de l’eau chaude sanitaire. Le dispositif peut chauffer l’eau à 80 °C même lorsque la température extérieure est de – 20 °C. ce qui fait que le système est parfaitement adapté dans les régions où la température peut être extrêmement très bas en hiver. Cette température de chauffage élevée entraîne une consommation énergétique bien plus élevée qu’une pompe à chaleur basse température. Mais il faut savoir que ce système reste une solution très économique par rapport un système de chauffage conventionnel surtout pour la production d’eau chaude sanitaire. Les PAC haute température sont particulièrement adaptées en rénovation comme leur installation permet de garder son ancien chauffage. En effet, le remplacement des radiateurs existants n’est pas obligatoire lorsque l’habitation dispose déjà de radiateurs en fonte.

Pompe à chaleur haute température

Pourquoi existe-t-il des PAC haute et basse températures ?

Les PAC haute et basse températures se différencient par la température de sortie de l’eau. Une PAC air-eau basse température alimente le circuit de chauffage central par une eau chauffée entre 35 et 45 °C. Son installation est idéale pour les logements déjà bien isolés et ayant des besoins plus faibles. Ce système offre un très bon rendement comme l’écart de température entre l’extérieur et l’eau chaude est moindre. Ce qui se traduit par une performance énergétique élevée pour une consommation plus modérée. La pompe à chaleur basse température est particulièrement adaptée au logement neuf. Son fonctionnement nécessite l’installation des émetteurs adaptés à la basse température : plancher chauffant, radiateurs en aluminium ou radiateurs « basse température ». La raison est que les logements neufs ont un niveau d’isolation suffisamment élevé pour permettre à une pompe à chaleur basse température d’assurer un confort thermique optimal.

 

De con côté, une pompe à chaleur haute température fait circuler de l’eau d’une température supérieure à 65 °C dans le circuit de chauffage du logement. La PAC air-eau haute température est adaptée aux travaux de rénovation. Pour choisir la pompe à chaleur, il faut tenir compte des émetteurs de chauffage déjà en place. Une pompe à chaleur haute température est la meilleure solution si le logement dispose déjà de radiateurs haute température. Cette solution est généralement conseillée pour les logements à faible isolation ou pour les projets de rénovation nécessitant l’installation d’un nouveau système de chauffage. Cela nécessite la circulation de l’eau assez chaude dans les convecteurs pour pouvoir chauffer correctement le logement. Adaptée à la rénovation, la pompe à chaleur haute température est permet de garder le circuit de chauffage existant et ne nécessite donc pas le changement de radiateurs. Au besoin, les radiateurs en fonte sont parfaitement adaptés aux températures de fonctionnement.

Schéma pompe à chaleur haute température

Le prix d’une PAC haute température

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau à haute température est plus cher qu’un modèle à basse température étant donné que sa puissance est plus élevée et que sa technologie lui permet de fonctionner à des températures extérieures extrêmes jusqu’à -20 °C. Ce prix tourne habituellement autour de 6 000 à 12 000 €, dont environ 20 % de ce prix pour la main-d’œuvre lors de l’installation. Plusieurs facteurs peuvent influencer le prix d’une PAC haute température : la marque, la puissance, les performances thermiques, la température minimale de fonctionnement, les fonctionnalités (chauffage et eau chaude sanitaire) et le volume du ballon tampon. Le coût de la main-d’œuvre peut varier également en fonction de la difficulté de l’installation, la liaison entre l’unité intérieure et l’unité extérieure, ou encore le raccordement du circuit d’eau chaude sanitaire.

A noter que le coût des travaux est évidemment encore plus cher si la mise en place du circuit de chauffage central n’est pas encore effectuée. Le surcoût de cette installation est estimé entre 3 000 € et 8 000 € en fonction du nombre de radiateurs installés ou encore la pose d’un plancher chauffant. L’installation d’une pompe à chaleur air-eau à haute température est éligible au Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), Prime Energie, Prime Energie Plus, aides de l’ANAH, Eco Prêt à Taux Zéro et TVA à taux réduit.