Marques de pompes à chaleurLorsqu’on a décidé de se faire installer une pompe à chaleur air-eau dans son habitation pour assurer le chauffage et/ou la production d’eau chaude sanitaire, il faut comparer les différents modèles proposés par les fabricants dans la gamme de puissance recherchée suivant le dimensionnement de la pompe à chaleur. Quelques critères permettent de comparer les modèles qui pourraient répondre à ses besoins de chauffage : types de PAC (monobloc ou bibloc), la température de sortie de l’eau (PAC basse température ou PAC haute température, les émetteurs de chaleur (ventilo-convecteurs à eau, radiateurs haute température, plancher chauffant, unités à cassette) et le rendement (coefficient de performance ou COP). Les normes constituent également des repères qualitatifs parmi les modèles disponibles : NFPAC, marque CE, Qualipac et norme Eurovent.

LA grande gagnante du comparatif des pompes à chaleur air-eau !

Pompe à chaleur DaikinLa pompe à chaleur air-eau ALTHERMA basse température Bi-bloc de Daikin est un modèle de référence avec des caractéristiques spécifiques tout en garantissant un retour sur investissement rapide : performance, simplicité d’installation, facilité d’utilisation, confort maximal, design et adapté aux bâtiments BBC. La pompe à chaleur Daikin ALTHERMA est plus efficace et économique qu’un système de chauffage traditionnel. La technologie air-eau permet une diffusion douce et homogène de la chaleur dans l’ensemble des pièces de la maison, en toute saison. Ce dispositif peut fonctionner en mode standard même jusqu’à une température extérieure de -20 °C. L’inconvénient de la pompe à chaleur aérothermique est sa baisse de performance lorsque l’air est froid, c’est pour cette raison que la Daikin ALTHERMA intègre un générateur électrique. Le confort reste donc optimal toute l’année même lors des pics hivernaux extrêmes.

Par rapport au précédent modèle, cette nouvelle génération de pompe à chaleur air-eau de la gamme ALTHERMA par des groupes de faibles puissances (à partir de 4 kW), des nouveaux compresseurs inverter à haute efficacité offrant un excellent maintien de puissance par température négative, des échangeurs suspendus pour éviter les prises en glace, des échangeurs à plaque offrant une surface d’échange plus importante et une télécommande plus intuitive. Cette dernière permet une navigation plus facile, des fonctionnalités variées comme l’affichage des statistiques de consommations d’énergie (obligation de la RT2012). La Daikin ALTHERMA est adaptée au système de chauffage existant ou à des émetteurs de chaleur neufs comme le plancher chauffant, les radiateurs basse température ou les ventilo-convecteurs. Elle peut être équipée en option de ballon d’eau chaude pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS) dans la cuisine et la salle de bains.

La concurrence est rude

Modèle pompe à chaleur air eauLe marché des pompes à chaleur air-eau est en pleine croissance, la majorité des modèles de pompe à chaleur répondent d’ailleurs aux normes NF PAC. Se renseigner sur les marques de pompe à chaleur air-eau est une réaction courante avant d’en faire l’achat, mais les différents marques et modèles ne facilitent pas le choix. Si Daikin est une marque de pompe à chaleur air-eau très réputée, la concurrence est rude pour ne pas citer que Mitsubishi, Hitachi, De Dietrich, Ciat, Panasonic, LG, Toshiba et Sanyo. Les marques concurrentes proposent des produits très intéressants avec des qualités particulières. Chez Panasonic, l’accent est mis sur l’innovation. Les pompes à chaleur air-air de la marque sont coûteuses, mais tous les produits sont dotés de technologies innovantes telles que la commande à distance depuis un Smartphone ou une télécommande spécifique. Présent sur le marché du système de chauffage depuis plusieurs années déjà, Hitachi est réputé pour la fiabilité et la performance de ses produits. Les pompes à chaleur air-eau Hitachi se démarquent de la concurrence par le haut niveau de qualité, l’esthétisme et à la taille des appareils. Quant à Mitsubishi, ses pompes à chaleur air-eau sont une référence en termes de rendement. Les produits Mitsubishi sont réputés pour leur faible empreinte écologique.

Bien choisir : comprendre la notion de performance

En puisant la chaleur dans l’air ambiant, la pompe à chaleur air-eau permet de profiter d’un chauffage écologique et économique tout au long de l’année. Selon la performance du dispositif, il est possible de réaliser jusqu’à 75 % d’économies d’énergie. La performance d’une pompe à chaleur est indiquée par son coefficient de performance ou COP. C’est le rapport entre l’énergie thermique restituée et l’énergie électrique consommée. Avec un COP de 3, une pompe à chaleur air-eau consomme 1 kWh d’électricité pour produire jusqu’à 3 kWh de chauffage. Les pompes à chaleur air-eau de qualité (certifiées NFPAC) ont un COP supérieur à 3. La valeur du COP est cependant variable selon la qualité du produit lui-même et du type d’installations.

  • Différents types de COP

COP d'une pompe à chaleurOn distingue trois types de COP :

– COP machine

C’est le niveau de performance de la pompe à chaleur selon les données constructeur. Cette valeur est déterminée en laboratoire dans des conditions d’essais spécifiques, loin de ce que la pompe à chaleur rencontre dans les conditions d’utilisation normale.

– COP système

L’ensemble du système est pris en compte pour le déterminer : pompe à chaleur, circuit hydraulique, émetteurs (plancher chauffant, radiateurs, ballon d’eau chaude), accessoires divers.

– COP annuel (COPA)

C’est le COP système qui est enregistré sur une saison de chauffe. Le COPA renseigne le rendement réel de la pompe à chaleur.

  • Les températures de référence

Le coefficient de performance est toujours accompagné de deux températures de référence, à savoir la température de l’air extérieur et la température de sortie d’eau, pour qu’il puisse indiquer le rendement exact d’une pompe à chaleur. La température de l’air extérieur indiquée est de +7 °C tandis que la température de sortie d’eau varie en fonction des émetteurs choisis : plancher chauffant (35 °C), radiateurs basse température (50 °C) et radiateurs haute température (65 °C et plus). Pour un COP 3 avec des températures de référence de 7 °C et 65 °C par exemple, la pompe à chaleur air-eau consomme 1 kWh d’électricité pour produire 3 kWh de chauffage en chauffant l’eau à 65 °C, lorsque la température à l’extérieur est de 7 °C. Le COP d’une pompe à chaleur air-eau est meilleur lorsque la différence entre les deux températures de référence est faible. Dans la pratique, il est plus facile pour une PAC de chauffer l’eau à 35 °C à partir d’un air extérieur à 15 °C (écart de 20 °C), que l’eau à 65 °C par un hiver rigoureux à -15 °C (écart de 80 °C).