Dans la construction neuve, la pompe à chaleur air-eau est le système de chauffage le plus répandu. Elle est souvent couplée à un plancher chauffant ou encore à des radiateurs. Si la pompe à chaleur air-eau est privilégiée pour le chauffage de l’habitation, elle permet de chauffer une piscine. Cette grande adaptabilité de la pompe à chaleur air-eau avec le système de chauffage existant fait d’elle le dispositif par excellence pour réaliser des économies. La pompe à chaleur est un système de chauffage écologique et performant. Avec un tel système qui utilise l’air extérieur pour chauffer l’intérieur d’une habitation, le foyer peut réaliser jusqu’à 75 % d’économie sur sa facture de chauffage. Le rendement de la pompe à chaleur air-eau est tout simplement impressionnant avec 3 à 4 fois plus de performance par rapport à un chauffage électrique classique. Pour profiter de ces avantages d’une pompe à chaleur air-eau, il est nécessaire de prendre du temps sur le choix d’une PAC air-eau. Il convient pour cela de retenir quelques critères.

Les critères de choix d’une PAC

Choisir une pompe à chaleur air-eau ne doit pas se faire à la hâte ou tout simplement sur l’esthétique du dispositif. En effet, quelques critères sont à retenir pour que le confort de chauffe puisse rimer avec économie d’énergie.

  • La puissance

La pompe à chaleur air-eau est proposée dans une large gamme de puissances pour répondre au dimensionnement au regard du logement. Elle est disponible entre 5 et 20 KW et fonctionne avec une température externe de + 7 °C et interne de +  20 °C. La puissance influence le bon fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau. Son choix dépend de la dimension du logement, de l’équipement de celui-ci, ainsi que de la région. Lorsque la pompe à chaleur est surdimensionnée par rapport au logement, elle engendre une trop grande consommation d’électricité. A l’inverse, une pompe sous-dimensionnée perd en confort comme l’installation n’arrive pas couvrir les besoins en chauffage.

  • Le type de pompe à chaleur

Les pompes à chaleur air-eau se différencient au niveau de leur composition : monobloc ou bibloc. La PAC air-eau monobloc est un modèle auquel tous les éléments sont regroupés dans la même unité. Une liaison hydraulique assure la connexion de la pompe au circuit de chauffage. Le modèle monobloc se distingue par son installation plus simple, plus rapide et moins chère. La PAC air-eau bibloc (ou split) est composé d’une unité extérieure comprenant un compresseur et d’un module hydraulique. La liaison avec le circuit de chauffage est assurée par un fluide frigorifique. Par rapport à un modèle monobloc, le prix du dispositif et le coût d’installation sont plus chers, mais il est plus performant.

  • Le type de technologie

La pompe à chaleur air-eau est disponible en deux types de technologies : basse température et haute température.  La pompe à chaleur air-eau basse température délivre une eau chaude comprise entre 35 et 45 °C. Le rendement est nettement, car l’écart est infime entre la température extérieure et la température de l’eau dans le circuit de chauffage. La PAC air-eau basse température est recommandée pour une construction neuve avec l’installation d’émetteurs adaptés, ou pour une rénovation avec des radiateurs basse température existants. Ce type de technologie est adapté au plancher chauffant. Pour la pompe à chaleur air-eau basse température, la température de sortie de l’eau est près de 65 °C. Elle est plus préconisée pour une rénovation étant donné que l’installation permet de conserver un système de chauffage existant comme les radiateurs haute température par exemple.

  • Les émetteurs de chaleur

La pompe à chaleur air-eau utilise plusieurs types d’émetteurs selon le modèle existant, le confort recherché et l’esthétique souhaitée. Les émetteurs sont des dispositifs raccordés à la pompe à chaleur pour diffuser la chaleur. Pour diffuser la chaleur à l’intérieur de la maison, il est donc possible de raccorder la PAC air-eau avec un plancher chauffant/rafraîchissant, un ventilo-convecteur à eau, un radiateur, une unité à cassette encastrée au plafond.

Performance et économie d’énergie

La performance d’une pompe à chaleur est mesurée par le Coefficient de Performance, ou COP. C’est un indicateur de référence qui permet de comparer les différents modèles de pompes à chaleur pour leur rendement. Le COP est obtenu avec le rapport entre la quantité de chaleur restituée et la consommation d’énergie électrique. L’électricité est utilisée pour faire fonctionner le compresseur. Pour une pompe à chaleur air-eau qui affiche un COP de 4, l’installation peut générer environ 4 kWh de chauffage pour 1 kWh d’électricité consommée lorsque les conditions pour un fonctionnement optimal sont réunies. Le COP est un indicateur donné par le constructeur. Il y a aussi le ou COP saisonnier, un indicateur indispensable pour évaluer les performances d’une pompe à chaleur sur l’ensemble de la saison de chauffe. Une pompe à chaleur avec un COP élevé assure une économie d’énergie importante. Il est donc important de choisir une pompe à chaleur dotée d’un COP élevé pour espérer une économie sur sa facture énergétique.

Bien choisir sa pompe à chaleur air-eau

Pour bien choisir une pompe à chaleur air-eau, il est important de ne pas négliger son dimensionnement sachant qu’une PAC surdimensionnée constitue un gros investissement à l’achat, et engendre une consommation énergétique excessive ainsi qu’une usure plus rapide de l’appareil. Une PAC sous-dimensionnée ne pourra pas subvenir aux besoins énergétiques d’une habitation et requiert l’utilisation d’un chauffage d’appoint électrique. La performance et la durée de vie d’une pompe à chaleur air-eau dépendent aussi des normes indiquées sur les modèles choisis. Ces normes permettent de connaitre la qualité des PAC, dont les principales sont :

  • La norme NFPAC sur la mise en conformité des PAC face aux différentes normes en vigueur,
  • La norme CE qui engage la responsabilité du fabricant sur la sécurité des utilisateurs,
  • La norme Qualipac pour les professionnels et installateurs de PAC qui respectent le Référentiel Qualipac,
  • Et la norme Eurovent pour certifier les performances de matériel de climatisation et de réfrigération.