La pompe à chaleur air-eau est l’un des équipements de rénovation énergétique qui séduit les particuliers comme elle utilise essentiellement l’air, une ressource abondante et gratuite, pour assurer les besoins en chauffage d’une habitation. Avant d’installer une pompe à chaleur air-eau, il est important de prendre en compte plusieurs éléments, dont les besoins de son habitation en matière de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, la faisabilité du projet et l’adaptabilité du dispositif avec les caractéristiques du logement (circuit de chauffage central, émetteurs…). La pompe à chaleur air-eau utilise la technologie aérothermique qui consiste à puiser les calories de l’air extérieur pour assurer la production de chaleur et d’ECS dans le logement. On distingue deux types de pompe à chaleur air-eau selon la catégorie d’émetteurs qu’ils alimentent : PAC haute température et PAC basse température. Ces deux modèles de PAC air-eau atteignent des performances remarquables. Celles-ci sont représentées par le coefficient de performance (COP), le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite. Plus le COP d’une pompe à chaleur est élevé, moins la facture d’électricité sera.

PAC basse température

Pourquoi parle-t-on de pompe à chaleur air-eau basse température ?

La pompe à chaleur air-eau basse température séduit davantage pour deux raisons : économie d’énergie et température agréable et constante. Une pompe à chaleur basse température reprend le fonctionnement d’une PAC couplée à un réseau de chauffage central. Les calories captées dans l’air extérieur sont utilisées pour chauffer l’eau, le circuit de chauffage central se charge ensuite de repartie l’eau chaude dans toute la maison. La pompe à chaleur basse température est une solution adaptée à une construction neuve. Elle nécessite des émetteurs adaptés à la basse température comme le plancher chauffant, les radiateurs en aluminium ou les radiateurs basse température. Pour un chauffage optimal avec cette solution, les logements neufs doivent bénéficier d’un bon niveau d’isolation. La pompe à chaleur haute température est de son côté plus adaptée à la rénovation. Elle permet de conserver le circuit de chauffage existant pour développer une température de l’eau parfaitement adaptée aux températures de fonctionnement des anciens systèmes de chauffage avec des radiateurs en fonte.

Installation PAC Air Eau

  • Avantages

Couplée à des émetteurs à basse température, la pompe à chaleur air-eau produit de la chaleur tout en consommant beaucoup moins d’énergie. Ce système est très sollicité pour sa diffusion de chaleur plus homogène dans une habitation, donc moins de courants d’air et de coins froids. La pompe à chaleur basse température garantit donc le confort de chauffe dans une habitation et présente un impact positif sur sa facture énergétique. L’installation d’une pompe à chaleur basse température par un professionnel RGE QualiPAC permet aux propriétaires de bénéficier des différentes aides et subventions accordées par l’Etat, les collectivités locales et les fournisseurs d’énergie. Parmi ces aides, on peut citer entre autres Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE), les aides de l’ANAH, l’éco prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit de 5,5 % et la prime énergie. Ces aides financières permettent de supporter le coût d’investissement d’une pompe à chaleur qui est assez conséquent par rapport à celui d’un système de chauffage classique.

  • Inconvénients

Malgré ces nombreux atouts pour couvrir les besoins de chauffage d’une habitation tout en permettant de réaliser une économie d’énergie conséquente, la pompe à chaleur basse température présente quelques inconvénients. Déjà, le coût d’une pompe à chaleur basse température est plutôt élevé à l’achat selon le modèle choisi. Son installation nécessite une bonne isolation de l’habitation et le remplacement de l’intégralité des radiateurs et autres émetteurs de chauffage de la maison par des modèles à basse température pour profiter des avantages précités. Le remplacement émetteur de chaleur, notamment les radiateurs en fonte, le plancher chauffant et le ballon d’eau chaude dédié, augmente sensiblement le coût d’installation d’une pompe à chaleur basse température. Heureusement que son installation ouvre à certaines primes écologiques pour les particuliers.

avantages et inconvénients PAC basse température

Comprendre le fonctionnement d’une PAC

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur basse température est similaire à celui d’une pompe à chaleur haute température. La seule différence réside sur la température de sortie de l’eau. Une pompe à chaleur air-eau basse température alimente le circuit de chauffage central par une eau chauffée entre 35 et 45 °C. Pour une pompe à chaleur haute température, la température de sortie de l’eau est supérieure à 65 °C dans l’ensemble du circuit de chauffage du logement. La PAC basse température offre un très bon rendement comme l’écart entre la température entre l’extérieure et la chaleur produite est moindre. Cette solution est idéale pour les logements avec une isolation optimisée, donc avec des besoins faibles et une consommation globale très modérée. L’installation d’une pompe à chaleur air-eau haute température n’est pas intéressante que pour les logements faiblement isolés qui nécessitent une température de sortie de l’eau plus importante pour compenser la déperdition thermique. Certes, la pompe à chaleur haute température reste une solution de chauffage très économe par rapport au système de conventionnel, mais elle consomme deux fois plus d’énergie qu’une pompe à chaleur basse température pour pouvoir chauffer l’eau du circuit de chauffage à une telle température.

La meilleure PAC basse-température

Les fabricants de pompe à chaleur sont à cheval pour développer une pompe à chaleur air-eau basse température, mais seulement quelques modèles se distinguent du lot. C’est le cas de la pompe à chaleur ALTHERMA basse température Monobloc de DAIKIN. Un large choix de puissance est disponible pour optimiser le confort de chauffe : 5 à 16 kW. Les modèles avec une puissance plus faible sont particulièrement idéaux pour les bâtiments basse consommation (BBC) et répondre à la RT 2012. La Daikin Altherma monobloc basse température propose un COP exceptionnel de 4,54, donc éligible au crédit d’impôts, pour un régime d’eau de 30-35 °C par +7 °C extérieur. Comme la pompe à chaleur peut fonctionner jusqu’à -25 °C à l’extérieur, elle assure un grand confort toute l’année.

Meilleure pompe à chaleur

Une batterie électrique est disponible pour les modèles ayant des puissances comprises entre 5 et 7 kW pour bénéficier de puissance supplémentaire en cas de température extrêmement basse et pour éviter au réseau de chauffage de ne pas glycoler. Pour la production d’eau chaude sanitaire, la capacité du ballon jusqu’à 300 litres permet de couvrir les besoins en eau chaude de toute la famille. Outre la performance, l’avantage de la DAIKIN ALTHERMA basse température Monobloc réside aussi dans l’économie d’énergie qu’on peut réaliser. En effet, l’installation permet une baisse de consommation électrique d’environ 70 % grâce à l’exploitation des calories présentes dans l’air extérieur. La DAIKIN ALTHERMA est équipée de thermostats d’ambiance pour un réglage précis de la température.