Pompe à chaleur et piscineLe chauffage de l’eau de la piscine est un excellent moyen pour augmenter le plaisir de la baignade dans de l’eau toujours à la bonne température, mais c’est aussi indispensable pour rallonger la période d’utilisation de la piscine, c’est-à-dire sans la contrainte hivernale. Plusieurs façons permettent de chauffer sa piscine, la plus répandue d’entre elles est la pompe à chaleur pour son meilleur rendement, et ce, malgré un investissement assez conséquent au départ. La PAC aérothermique pour piscine est très à la mode au cours de ces dernières années étant donné que le système allie efficacité, économie et écologie. Les utilisateurs peuvent profiter d’une eau de la piscine chauffée à 28 °C pendant toute l’année à un coût relativement bas. La pompe à chaleur aérothermique utilise une énergie renouvelable et gratuite dans l’environnement, à savoir l’air, pour chauffer la piscine. La baisse de la facture énergétique est significative sachant que l’installation peut restituer 5 kW d’énergie prise dans l’air pour chauffer l’eau de la piscine avec une énergie électrique de seulement 1 kW qui est nécessaire à son fonctionnement. A noter que la pompe à chaleur pour piscine est de type air-eau, la PAC air-air diffuse uniquement de l’air et n’est donc pas compatible à cette installation.

Comment chauffer sa piscine ?

Mécanisme chauffage de piscinePour chauffer la piscine, la pompe à chaleur aérothermique capte la chaleur de l’air extérieur et la restitue dans l’eau du bassin. Le dispositif est installé à l’extérieur entre le circuit de filtration et le système de traitement d’eau. Les pompes à chaleur de piscine sont du type air/eau. Elles prennent la chaleur de l’air extérieur et la libèrent dans l’eau du bassin. Le système de pompe à chaleur est composé de 4 éléments interdépendants : l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur. La chaleur contenue dans l’air est captée par l’unité extérieure et transférée dans le fluide frigorigène. Celui-ci passe de liquide à l’état gazeux sous l’effet de cet apport calorique. Une fois dans le compresseur, la température du fluide s’élève rapidement. Ce processus entraîne une condensation du fluide et un transfert de la chaleur à l’eau du bassin. La température du fluide s’abaisse après le contact avec le circuit d’eau. Le fluide frigorigène passe ensuite par un détendeur pour reprendre le cycle. Le système permet un rendement important même si la température de la piscine varie en fonction de sa dimension et de la température de l’air extérieur. La consommation en électricité est par ailleurs très basse comme seule la compression du fluide nécessite cet apport électrique tout au long du cycle.

Le dimensionnement de la pompe à chaleur est nécessaire pour assurer une montée en température plus rapide de l’eau du bassin. Le dimensionnement varie en fonction de la dimension du bassin et des régions, il permet ainsi de connaitre la puissance nécessaire pour assurer un chauffage optimal de la piscine sans gaspiller de l’énergie. Une pompe à chaleur surdimensionnée permet une montée en température plus rapide, mais la consommation énergétique reste toujours élevée même si la température est déjà stabilisée. Une pompe à chaleur sous-dimensionnée entraîne une montée en température trop lente.

Bien choisir sa pompe à chaleur air-air pour la piscine

Choisir une pompe à chaleur air air pour la piscineLe choix d’une pompe à chaleur aérothermique pour la piscine doit faire l’objet d’une grande réflexion en fonction de quelques critères.

  • Point de bivalence

Comme les calories utilisées pour chauffer la piscine sont extraites de l’air ambiant, la PAC présente une limite en dessous de laquelle la récupération des calories n’est plus possible. Ce point de limite pour les pompes à chaleur de piscine, aussi appelé « point de bivalence », est généralement de 5 °C pour une piscine extérieure et un peu plus pour une piscine abritée ou intérieure.

  • Configuration de la pompe à chaleur

Le montage de la PAC peut se faire de manière horizontale ou verticale. Ce montage est déterminé par la position du ventilateur d’extraction. Une pompe à chaleur verticale est plus imposante et plus silencieuse. Son installation peut se faire près de la piscine sans que le dispositif envoie de l’air froid quand on passe à côté. Une pompe à chaleur est beaucoup plus discrète, mais il faut bien étudier son emplacement comme le ventilateur est placé à l’horizontale et l’air rejeté est très froid.

  • Le bruit

Il est important de bien étudier l’emplacement des pompes à chaleur, car elles peuvent être très bruyantes. Il est donc important de se référer aux données constructrices sur les niveaux de bruit (en dB) pour préserver le bien-être et un confort sonore.

  • La réversibilité

Les pompes à chaleur réversibles permettent de chauffer et refroidir l’eau. Cette fonctionnalité à un prix, mais elle reste intéressante pour profiter de sa piscine pendant toute la saison.

  • Le débit d’eau

La pompe à chaleur doit être adaptée à la pompe de filtration pour que cette dernière puisse fournir un certain débit. Le montage de l’installation doit être réalisé en by-pass pour dériver une partie du flux en cas de débit trop fort. Un fort débit de l’eau ne permet pas un chauffage correct et optimal de l’eau du bassin. A noter qu’un kit by-pass est disponible en option avec certaines pompes à chaleur.

  • La technologie

Pour choisir une pompe à chaleur pour la piscine, il faut aussi vérifier deux éléments importants qui influencent la fiabilité et le confort sonore, à savoir l’échangeur et le compresseur. L’échangeur est disponible en inox ou en titane. Un échangeur en titane a une durée de vie plus longue et est indispensable lorsque la méthode de traitement de l’eau utilise l’électrolyse. Quant au compresseur, on a le choix entre un modèle à piston, rotatif ou Scroll. Le compresseur Scroll dispose un rotor avec un design optimisé, ce qui garantit plus de fiabilité et moins de bruit.

La gagnante du marché !

Pompe à chaleur air air JetlineSi vous envisagez de profiter de votre piscine toute l’année, la pompe à chaleur Jetline de Poolex est l’une des références du moment comme elle peut fonctionner même en période de gel, c’est-à-dire à une température allant de – 5 °C à + 43 °C. Une housse d’hivernage est proposée avec le dispositif. La pompe à chaleur Poolex Jetline se distingue par un haut rendement (COP supérieur à 6) et une large gamme de puissances de 5,5 à 31 kW pour des piscines allant de 25 à 160 m³. L’échangeur en titane permet à cet appareil d’être compatible avec les piscines traitées au sel et à l’électrolyse. La pompe à chaleur Poolex Jetline est très silencieuse avec niveau de bruit maximum de 32 dB à 10 mètres pour les modèles les plus puissantes.