La pompe à chaleur est un système de chauffage très « tendance » ces dernières années à cause de l’économie d’énergie qu’on peut réaliser avec. La pompe à chaleur air-air est la solution moins onéreuse si on souhaite faire installer une PAC aérothermique. Toutefois, l’installation d’une PAC air-air constitue un investissement important. Son installation par un professionnel permet de bénéficier de certaines aides pour supporter les dépenses. Le prix d’une pompe à chaleur air-air varie en fonction de plusieurs paramètres. La première chose qu’un installateur agrée peut apporter est le dimensionnement de la PAC. L’installateur effectue bien évidemment la pose du matériel selon les normes et les recommandations du constructeur, mais aussi l’entretien et le dépannage.

Qui peut effectuer l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?

L’installation d’une pompe à chaleur doit être effectuée par un professionnel. Les pompes à chaleur sont des appareils fiables et performants, mais elles sont fragiles et leur longévité dépend de l’expertise de la personne à qui l’installation a été confiée. Pour être sûr de la qualité de la prestation et du matériel installé, il est nécessaire de choisir un professionnel qualifié RGE QualiPac. Cette certification est un gage de sécurité pour les particuliers de faire confiance à des professionnels qui se sont engagés dans une démarche de qualité dans les travaux d’installation d’équipement fonctionnant des énergies renouvelables.

L’intervention d’un professionnel agréé est indispensable et obligatoire pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air comme elle nécessite une manipulation du fluide caloporteur. La PAC air-air utilise du fluide frigorigène pour transmettre les calories de l’air extérieur à l’intérieur de l’habitation. Le fluide circule entre l’unité extérieure de la pompe et l’unité intérieure. Pour un meilleur fonctionnement du système, l’installation requiert un dimensionnement de la pompe à chaleur. Cela consiste à calculer la puissance nécessaire de la pompe à chaleur en fonction de la surface à chauffer. Il est nécessaire de bien déterminer le coefficient de performance de la pompe à chaleur (COP). Un sur-dimensionnement engendre une consommation d’énergie excessive et une durée de vie raccourcie de l’appareil tandis qu’un sous-dimensionnement ne permet pas de répondre aux besoins de chauffe de l’habitation.

L’installateur peut aussi effectuer les réglages précis pour optimiser les économies d’énergie et préserver la durée de vie de l’appareil. Il peut aussi assurer l’entretien et la réparation selon les prescriptions du fabricant et les conditions extérieures. Faire appel à un professionnel est une condition pour accéder à certaines aides et subventions sur l’investissement de l’installation d’un équipement utilisant des énergies renouvelables. Certes, l’installation d’une pompe à chaleur air-air ne permet pas de bénéficier d’un crédit d’impôt de développement durable de 30 %, mais d’autres aides sont proposés : prime énergie. Eco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah et aides locales.

Le coût d’installation d’une PAC air-air

L’installation d’une pompe à chaleur air-air représente un investissement important, même si elle reste moins élevée que pour les autres pompes à chaleur. En effet, la pompe à chaleur air-air est le système de pompe à chaleur le moins cher. Le coût installation PAC air-air varie aussi en fonction de sa performance et du nombre de ventilo-convecteurs installés. Le prix dépend principalement de son coefficient de performance, environ 60 à 90 € par mètre carré chauffé pour un modèle standard de COP de 3,3. En général, le prix d’une pompe à chaleur air-air varie de 6 000 à 10 000 € (hors pose). Pour une maison de 100 m², le coût de la pompe à chaleur air-air qui est nécessaire pour couvrir les besoins de chauffage est d’environ 8 000 €. A cela s’ajoute le contrat d’installation de 1 000 à 5 000 € selon l’ampleur des travaux nécessaires et d’entretien annuel d’environ 150 €.

L’installation d’une pompe à chaleur air-air permet une importante économie sur la facture de chauffage allant jusqu’à 60 % selon l’Ademe comme le système utilise une source énergétique gratuite et pouvant être réversible pour servir de climatiseurs en été. Cependant, l’installation de la PAC air-air requiert un chauffage d’appoint. La raison est que la température fournie par l’appareil est fortement influencée par les conditions climatiques. Le rendement de la pompe devient faible avec la baisse de température extérieure. L’appareil peut même cesser de fonctionner en dessous de certaines températures, généralement de -10 à -20°C selon le modèle. C’est notamment le cas dans les régions où les hivers sont rigoureux. L’installation d’une pompe à chaleur géothermique est la meilleure solution dans ces régions, mais elle est bien que plus coûteuse qu’une pompe à chaleur air-air. L’utilisation d’un chauffage d’appoint est donc indispensable pour couvrir les besoins de chauffage. Pour éviter d’installer deux différents émetteurs de chaleur dans la même pièce, il convient de raccorder la PAC air-air à un diffuseur centralisé et transmettre la chaleur à travers des grilles encastrées dans les murs.

Le déroulement des travaux

Une pompe à chaleur air-air est composée de deux modules : unité extérieure et unité intérieure. L’unité extérieure est à placer à l’extérieur de la maison pour capturer les calories contenues dans l’air extérieur. Alimentée électriquement, elle peut être placée sur une façade, un toit plat ou encore un balcon selon l’espace disponible. L’unité intérieure, à fixer au sol ou au mur, sert à diffuser la chaleur dans l’habitation. Selon les modèles, elle peut se présenter sous diverse apparence et taille. L’unité intérieure est souvent équipée d’un tuyau d’évacuation de l’eau condensée par gravité. Il est aussi possible d’installer une pompe de relevage derrière le diffuseur pour évacuer l’eau.

Les deux unités sont reliées par deux tubes de cuivre pour permettre la circulation du fluide frigorigène et le passage du câble électrique. Les solutions multisplit sont intéressantes pour optimiser le chauffage dans l’habitation avec leurs multiples consoles par pièces. Mais cela nécessite davantage de perçage de mur extérieur et un lourd travail pour installer les gaines dans toute l’habitation. A noter que l’ajout d’une pompe à chaleur air-air et les différents modules nécessitent l’ajout de composants sur le tableau électrique de la maison comme ces équipements requièrent l’alimentation sur un circuit dédié et le respect des normes électriques en vigueur.