La pompe à chaleur a actuellement le vent en poupe chez les personnes qui recherchent un mode de chauffage alternatif au chauffage conventionnel. La PAC air-air séduit de nombreux foyers comme étant économique, écologique et moins cher. Mais elle n’est pas exempte non plus de défauts par rapport aux autres modes de chauffage. Le point sur les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur air-air !

Les avantages d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est connue pour sa simplicité d’installation, mais il faut savoir qu’elle offre aussi de nombreux avantages dès l’achat jusqu’à son utilisation.

  • Une installation simple

L’installation d’une pompe à chaleur air-air ne nécessite pas d’autorisation ni de démarche administrative sauf pour une installation dans un appartement en copropriété auquel l’aval du syndic est nécessaire. Pour l’installation dans une maison individuelle, il suffit de disposer d’un peu d’espace à l’extérieur pour placer l’unité extérieure.

  • Un prix accessible

La pompe à chaleur air-air est la moins chère de toutes les pompes à chaleur fonctionnant à l’aérothermie, géothermie ou hydrothermie. Le tarif peu cher de la PAC air-air se traduit par la simplicité de sa technologie se basant sur le transfert de l’air depuis l’unité extérieure vers l’unité intérieure. Certes, le système utilise un fluide frigorigène pour assurer ce transfert de chaleur entre les deux modules pour chauffer l’habitation, mais son installation est plus simple comparée à une PAC géothermique. En effet, l’installation de cette dernière est lourde et délicate comme elle nécessite la pose des capteurs dans le sol, enterrés pour les capteurs horizontaux et nécessitant un forage pour les capteurs verticaux. Quoi qu’il en soit, l’installation d’une PAC requiert une main-d’œuvre hautement qualifiée. En moyenne, il faut compter 50 € par mètre carré chauffé pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air, soit la moitié pour l’installation d’une PAC géothermique.

  • Une utilisation en toute saison

En été comme hiver, la pompe à chaleur air-air trouve son intérêt pour répondre au confort des occupants d’une maison équipée de ce système de chauffage. En effet, une PAC air-air équipée d’une fonction « réversible » permet d’être utilisée comme chauffage en hiver et comme climatiseur en été. Même en période hivernale rigoureuse où les températures extérieures sont négatives, la pompe à chaleur air-air reste fonctionnelle pour répondre au besoin de chauffage. L’appareil ne permet pas uniquement de capter les calories extérieures pour les transformer en chaleur. Pour rafraichir les pièces, une pompe à chaleur réversible utilise l’unité intérieure pour rejeter l’air chaud du logement et l’unité extérieure pour insuffler de l’air frais.

  • Une importante économie d’énergie

Les pompes à chaleur sont connues comme étant des systèmes de chauffage très économes en énergie. Pour une pompe à chaleur air-air principalement, le coefficient optimal de performance (COP)  est en moyenne de 3, c’est-à-dire que la production de 3kWh d’énergie nécessaire pour le chauffage d’une habitation ne nécessite que 1kWh d’électricité. Cequi signifie que la facture d’énergie liée au chauffage sera divisée par 3. Pour optimiser l’économie d’énergie, la pompe à chaleur air-air peut être équipée d’un dispositif de commande à distance intégré dans les ventilo-convecteurs permettant de  programmer le fonctionnement et ajuster la température de chauffe en fonction de l’occupation des pièces à vivre et les besoins de chauffage.

Les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air

Malgré ces divers avantages qui ont permis à la pompe à chaleur air-air de séduire les consommateurs à la recherche d’un nouveau système de chauffage plus économique et écologique, l’installation présente toutefois des inconvénients qu’il faut maîtriser pour couvrir tous les besoins en chauffage du foyer et surtout pour profiter d’un confort de chauffe optimal.

  • Entretien obligatoire par un professionnel

L’entretien annuel d’une pompe à chaleur air-air est obligatoire pour les modèles contenant plus de 2 kg de fluide frigorigène. Les propriétaires de ces modèles sont contraints de faire appel à un professionnel pour assurer leur entretien qui concerne principalement le contrôle d’étanchéité. Généralement, l’installateur propose un contrat d’entretien lors de l’installation. Cela représente une dépense supplémentaire (entre 100 et 300 euros), mais nécessaire pour optimiser la performance et la durée de vie de l’appareil.

  • Moins d’aides et de subvention

Contrairement aux idées reçues, toutes les pompes à chaleur ne bénéficient pas de toutes les aides et subventions pour supporter leur financement. La pompe à chaleur air-air fait partie des PAC dont l’installation ne donne pas accès au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) portant sur la réalisation de travaux d’économies d’énergie dans une habitation. Le coefficient de performance d’une PAC air-air est de 2 à 2,5 alors que le crédit d’impôt est accessible à partir de 3,3. Seules les pompes à chaleur air-eau et les pompes à chaleur géothermiques sont éligibles au CITE  de 30 %. L’installation de PAC air-air est par ailleurs éligible à la Prime Energie et la Prime Energie Plus, dont le montant de la subvention peut atteindre plusieurs centaines d’euros.

  • Installation réservée au chauffage

La pompe à chaleur air-air équipée de ventilo-convecteurs n‘est utilisable que pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire. L’installation d’un autre chauffage comme la chaudière à condensation, la pompe à chaleur air-eau, la pompe à chaleur géothermique ou encore le chauffe-eau solaire est nécessaire pour couvrir les besoins en ECS.

  • Couverture de chauffe limitée

La couverture de chauffe d’une pompe à chaleur air-air est limitée en fonction des températures extérieures. Le système ne peut pas couvrir tous les besoins en chauffage pendant les périodes froides, ce qui nécessite la mise en place d’un mode de chauffage alternatif. Pour combler l’insuffisance de chauffage lors des pics de froid, un chauffage d’appoint comme la poêle à bois est utile.

Le bilan

La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage performant par rapport au chauffage conventionnel, mais son rendement est toutefois limité à cause de son principe de fonctionnement. En effet, l’appareil utilise essentiellement l’air extérieur pour chauffer l’habitation. Et lorsque la température extérieure est très basse, le rendement diminue également, car l’air n’arrive pas à chauffer convenablement le circuit de fluide frigorigène. Du coup, l’utilisation d’une pompe à chaleur air-air est plus destinée dans les régions tempérées ou chaudes que dans les régions froides. Cependant, la PAC air-air séduit davantage de foyers pour son coût assez accessible, son installation plus aisée et sa possibilité d’être utilisée comme un climatiseur en été avec sa fonction « réversible ». La durée de vie moyenne d’une PAC air-air est d’environ 15 ans. Pour profiter des avantages de ce système, il ne faut pas négliger l’entretien.